• L'un des trois tirages d'Anne et Patrick Poirier pouvant accompagner le tirage de tête
  • L'un des trois tirages d'Anne et Patrick Poirier pouvant accompagner le tirage de tête
  • L'un des trois tirages d'Anne et Patrick Poirier pouvant accompagner le tirage de tête

POIRIER Anne et Patrick

ANNE ET PATRICK POIRIER

PHOTOGRAPHES

Écologie de la photographie, l'arboretum métaphorique d'Anne et Patrick Poirier

Éditions rueVisconti
Texte de Françoise Ducros (français)

format : 25,5 x 20,5 cm
96 pages
couverture rigide
relié, cousu, collé

TIRAGE DE TÊTE

Les 30 premiers exemplaires sont accompagnés d'une photographie signée et numérotée par les artistes (3 tirages différents selon le n°) :
25 ex. numérotés de 1 à 25
5 ex. hors commerce numérotés de H.C. I à H.C. V

900,00 €
TTC
Quantité

"La démarche d'Anne et Patrick Poirier se distancie de l'herbier photographique de Blossfeldt. Leurs dernières photographies sont un hommage paradoxal à Léopold Blaschka, l'artisan créateur issu de la Bohême du XIXe siècle. Blaschka était déjà la référence de leur installation Une telle fragilité (2004) (où trois pétales de lys en verre, déposés sur du coton hydrophile, évoquaient la disparition de leur fils). On peux se passer de la phrase mise entre parenthèse mais c'est aussi une indication précieuse... La dimension métaphorique ou allégorique qui a été attribuée précédemment à plusieurs reprises à l'œuvre sculpturale et photographique vient correspondre à une extension de l'exercice poétique du langage. La fleur acquiert une présence parce qu'elle est une forme originelle qui continue à contenir quelques chose du paradis perdu mais l'expérience de l'imaginaire immémorial de la nature entre dans un double processus photographique et poétique venant l'inscrire dans la perception des fragilités du temps présent."

Françoise Ducros, extrait de Anne et Patrick Poirier, photographes. Écologie de la photographie, l'arboretum métaphorique d'Anne et Patrick Poirier